LE

S’oublier pour les autres : la «Fondation Maria et Jean Busnot»

Retour
| 18 Février 2021 | 1106 vues

La Fondation Maria et Jean Busnot, acteur majeur de la solidarité #LégionEtrangère, en liaison étroite avec le Foyer d’entraide de la Légion étrangère.

 

La création d’une fondation trouve souvent son origine dans de profondes souffrances personnelles ou le sentiment aigu d’injustices inacceptables. Pour Maria et Jean Busnot, ça a été la terrible fatalité de ne pas avoir d’enfant. Un véritable désespoir, mais un désespoir surmonté qui a ordonné leur existence. Ils se sont en quelque sorte oubliés pour les autres ; entremêlant intimement leur vie avec celle des plus éprouvés et, plus particulièrement, des enfants démunis.

Au fil des années, Maria et Jean Busnot ont donné leur temps pour corriger l’incertitude de ces destins chaotiques, jusqu’à leur consacrer une partie de leur patrimoine déposé au sein de la fondation Maria et Jean Busnot. Par le hasard, cette trajectoire enflammée a croisé celle des légionnaires et leur légende de réprouvés, leur vérité de bannis ou de déracinés. Ces derniers avaient tout ce qu’il y a d’incertitude, d’imparfait, mais aussi de grand, pour attirer le regard  de ces bienfaiteurs. C’est avec cette humilité discrète qui les caractérise que le couple s’est attaché à l’institution Légion et y est resté fidèle.

Maria disparue, Jean Busnot a poursuivi l’œuvre du couple, en appui moral et financier de la Fédération des Sociétés des Amicales de la Légion étrangère (FSALE), du Foyer d’Entraide de la Légion étrangère (FELE) ou de la Maison du Légionnaire ; ou à titre individuel en aidant à l'éducation des orphelins et des enfants de ces étrangers servant la France.

 

Remise d'une bourse d’étude au Sénat par M. Jean Busnot - Photo © Atanas Ivanov / Légion étrangère – 2019.

L’aide aux enfants de légionnaires financées par la fondation Maria et Jean Busnot en étroite coopération avec le Foyer d’entraide de la Légion étrangère.

⦁ À Noël, les enfants de légionnaires peuvent participer à un concours de lettre à un légionnaire en mission. Un enfant par régiment de Légion se voit récompensé en recevant un ordinateur avec les logiciels de base qui permettent son exploitation. Tous les autres participants reçoivent un lot de consolation.

⦁ En mars, des dossiers de demande de bourse pour les enfants de légionnaires, étudiants à partir de la terminale jusqu’aux études supérieures, peuvent  être adressés au foyer d’entraide de la Légion étrangère. Le foyer dresse la liste des demandes et émet un avis [qui tient compte à la fois du mérite du candidat, et du lien du projet d'études avec le service de la Nation]. En dernier lieu, M. Jean Busnot et le général commandant la Légion étrangère décident d’attribuer la bourse. Les bourses sont remises officiellement dans les jardins du Sénat, à Paris, la veille de la fête Nationale. En 2020, dix-neuf enfants de légionnaires ont bénéficié de cette bourse.