LE

L’aide aux familles, aux veuves et aux orphelins de légionnaires

Retour
| 03 Février 2021 | 1570 vues

Acteur majeur de la mise en oeuvre de l'entraide et de la solidarité à la Légion étrangère, le commandant Nicolas Déprez nous présente un pan de la solidarité légionnaire parfois méconnu, par pudeur et tristesse : "Quand un légionnaire meurt, c'est une veuve et un orphelin qui doivent survivre ; quand un légionnaire est blessé, c'est toute la famille qui est touchée. Nous accompagnons ces familles sur le chemin de résilience, de force et de courage." 

En 2021, l’aide au profit des veuves et des orphelins prend essentiellement deux formes :

  • L’aide aux orphelins de légionnaires décédés en opérations ou en service ;
  • L’aide aux enfants de légionnaires projetés en mission au moment de Noël et l’attribution de bourses d’études supérieures pour les enfants scolarisés les plus méritants.

Les aides apportées aux orphelins de légionnaires décédés en opérations sont diverses et variées :

⦁ À l’occasion de Noël, les orphelins peuvent bénéficier d’une enveloppe financière pour l’achat de cadeaux ;
⦁ Tout au long de l’année, après étude des dossiers, des aides individuelles peuvent être attribuées aux orphelins pour l’achat de fournitures scolaires, pour l’inscription à des cours particuliers, pour l’inscription à un club de sport ou culturel, ou pour toute autre action visant à leur éducation ;
⦁ Enfin, quand ils ont atteint l’âge de 18 ans, les orphelins de légionnaires décédés en opérations ou en service peuvent bénéficier d’une participation financière consacrée à l’apprentissage de la conduite automobile.

Au Foyer d’entraide de la Légion étrangère (Aubagne, 13), un sous-officier est spécialement en charge du suivi des orphelins de légionnaires décédés en opérations. Il assure le lien permanent avec les familles, prêt à réagir en cas de besoin inopiné.


Les deux autres formes que prend l’aide aux enfants de légionnaires sont financées par la fondation Maria et Jean Busnot en étroite coopération avec le Foyer d’entraide de la Légion étrangère.

⦁ À Noël, les enfants de légionnaires peuvent participer à un concours de lettre à un légionnaire en mission. Un enfant par régiment de Légion se voit récompensé en recevant un ordinateur avec les logiciels de base qui permettent son exploitation. Tous les autres participants reçoivent un lot de consolation.

⦁ En mars, des dossiers de demande de bourse pour les enfants de légionnaires, étudiants à partir de la terminale jusqu’aux études supérieures, peuvent  être adressés au foyer d’entraide de la Légion étrangère. Le foyer dresse la liste des demandes et émet un avis [qui tient compte à la fois du mérite du candidat, et du lien du projet d'études avec le service de la Nation]. En dernier lieu, M. Jean Busnot et le général commandant la Légion étrangère décident d’attribuer la bourse. Les bourses sont remises officiellement dans les jardins du Sénat, à Paris, la veille de la fête Nationale. En 2020, dix-neuf enfants de légionnaires ont bénéficié de cette bourse.

M. Jean Busnot, légionnaire d’honneur de 1ère classe, et le général commandant la Légion étrangère
remettent à des étudiants une bourse d’étude dans les jardins du Sénat, à Paris. En 2020, dix-neuf enfants
de légionnaires ont bénéficié de cette aide. Photo © Atanas Ivanov / Légion étrangère – 2019.

 

05/11/2020 : le chef de corpsdu groupement de recrutement, procéde à la remise des bourses d’études
décernées par la fondation “Maria et Jean Busnot” à trois étudiants dont les parents sont affectés au GRLE
Dans le contexte sanitaire actuel, ce sont les pères qui ont reçu les diplômes et les chèques pour les
transmettre aux heureux lauréats.

 

La Légion accompagne également le parcours de reconstruction des veuves de guerre. Mme Nathalie Nikolic témoigne de ce soutien depuis la disparition de son mari Dejvid Nikolic, major au 1REG, mort pour la France au Mali le 14 juillet 2014.

_____________________________________________________________

S’oublier pour les autres : la "Fondation Maria et Jean Busnot" 

La création d’une fondation trouve souvent son origine dans de profondes souffrances personnelles ou le sentiment aigu d’injustices inacceptables. Pour Maria et Jean Busnot, ça a été la terrible fatalité de ne pas avoir d’enfant. Un véritable désespoir, mais un désespoir surmonté qui a ordonné leur existence. Ils se sont en quelque sorte oubliés pour les autres ; entremêlant intimement leur vie avec celle des plus éprouvés et, plus particulièrement, des enfants démunis.

Au fil des années, Maria et Jean Busnot ont donné leur temps pour corriger l’incertitude de ces destins chaotiques, jusqu’à leur consacrer une partie de leur patrimoine déposé au sein de la fondation Maria et Jean Busnot. Par le hasard, cette trajectoire enflammée a croisé celle des légionnaires et leur légende de réprouvés, leur vérité de bannis ou de déracinés. Ces derniers avaient tout ce qu’il y a d’incertitude, d’imparfait, mais aussi de grand, pour attirer le regard  de ces bienfaiteurs. C’est avec cette humilité discrète qui les caractérise que le couple s’est attaché à l’institution Légion et y est resté fidèle.

Maria disparue, Jean Busnot a poursuivi l’œuvre du couple, en appui moral et financier de la Fédération des Sociétés des Amicales de la Légion étrangère (FSALE), du Foyer d’Entraide de la Légion étrangère (FELE) ou de la Maison du Légionnaire ; ou à titre individuel en aidant à l'éducation des orphelins et des enfants de ces étrangers servant la France.

_____________________________________________________________

Toute personne physique ou morale peut abonder le fonds de solidarité du foyer d’entraide de la Légion étrangère comme le fait, chaque année, la fondation Maria et Jean Busnot, mais comme le font ponctuellement d’autres associations. À titre d’exemple, le Lion’s Club Aubagne Garlaban organisera en mars 2021 une récolte de fonds au profit des orphelins de la Légion étrangère.

Le saviez-vous ? Don = crédit d’impôt. Les dons sont intégralement affectés aux actions sociales du Foyer d’entraide de la Légion étrangère et sont dès lors éligibles à une réduction d’impôt égale à 66% du montant du versement, dans la limite de 20% du revenu imposable (voir art. 200, 1. du Code général des impôts).


Vous souhaitez contacter l’action sociale de la Légion dans le cadre des aides apportées aux enfants de légionnaire ?

Contactez le point d’entrée unique de votre demande.

Pour cela, vous devez au préalable identifier le régiment d'affectation du père de l’enfant, puis contacter le bureau environnement humain du régiment considéré :

⦁ 1er Régiment étranger à Aubagne : 04 42 18 10 17
⦁ 1er Régiment étranger de cavalerie à Carpiagne : 04 42 73 34 31
⦁ 1er Régiment étranger de génie à Laudun : 04 66 50 75 30
⦁ 2e Régiment étranger d’infanterie à Nîmes : 04 66 02 34 23
⦁ 2e Régiment étranger de parachutistes à Calvi : 04 95 60 93 58
⦁ 2e Régiment étranger de génie à St-Christol : 04 90 74 82 09
⦁ 3e Régiment étranger d’infanterie à Kourou : 05 94 33 88 08
⦁ 13e Demi-brigade de Légion étrangère à La Cavalerie : 05 65 58 48 91
⦁ Détachement de la Légion étrangère à Mayotte : 02 69 64 44 89
⦁ Groupement de recrutement de la Légion étrangère à Fontenay-sous-Bois : 02 69 64 44 08
[Mise à jour des numéros : 25/01/2021].

Vous souhaitez soutenir l’action sociale de la Légion étrangère en faisant un don ?

Contactez le Foyer d’entraide de la Légion étrangère :
⦁ Tel : 04 42 18 12 30
⦁ Adresse : quartier Vienot, route de la Légion, 13400 Aubagne, France.