LE

Le front haut et l’âme fière, marchant du pas de nos anciens vers une Légion étrangère 2025.

Retour
| 01 Mars 2019 | 5644 vues

La Légion étrangère s'engage résolument vers les rendez-vous 2025 de l'Armée de Terre "Au Contact" qui entre dans l'ère SCORPION. Le général Mistral présente les grands axes de sa directive "Vers une Légion 2025".

Retrouver l'interview du général Mistral ICI

Infographie Armée de Terre - 19/08/2018

 

Vers une Légion étrangère 2025

 

L'Armée de Terre "Au Contact" a entamé une nouvelle phase de sa transformation et entre de plain-pied dans une nouvelle ère : l'ére SCORPION. En 2025, elle verra une grande partie de ses équipements et matériels de haute technologie renouvelés. Capable d’être employée en coalition et de participer à la prévention et à la gestion des crises, elle sera dotée de nouveaux moyens de communication en réseaux et de doctrines rénovées. C’est une évolution majeure qui verra émerger de nouveaux matériels, de nouvelles capacités, de nouveaux savoir-faire, de nouveaux métiers. La Légion étrangère, troupe combattante qui représente 11% du volume de la force opérationnelle terrestre, sera pleinement impliquée dans cette transformation et saura répondre présent, sans états d’âmes, forte de ses spécificités et de sa capacité d’adaptation maintes fois éprouvée.

Dans ses “Nouveaux Souvenirs” datant de l’entre-deux guerres, le colonel Maire écrivait, à propos de ces évolutions : “la Légion étrangère forme un bloc qu’il ne faut pas désagréger. On peut le travailler en évitant d’y créer des fissures”. En décembre dernier, lors de la remise des galons de sergent à la promotion qui porte son nom, le major (er) Roos, dont la riche carrière et l’humilité forcent le respect, me confiait : “j’ai connu trois Légions différentes : celle de l’Indochine, celle de l’Algérie et celle d’après. À chaque changement, nous nous sommes toujours débrouillés pour que ça marche bien”. Ces deux remarques, prononcées chacune à près d’un siècle d’intervalle, sont toujours d’actualité. En 2025, la Légion étrangère devra encore une fois être présente à ce rendezvous qu’elle connait bien et auquel elle n’échappera jamais : celui de l’excellence opérationnelle.

 

Expérimentation JAGUAR par la STAT au 1REC - CARPIAGNE

 

Trois axes majeurs définissent et canalisent nos efforts vers 2025

 

C’est maintenant, dès aujourd’hui, que nous devons avoir la vision de notre Légion future au sein de l’armée de Terre SCORPION. Je vous la livre. Pour garantir que nos régiments soient, en 2025, servis par des légionnaires bien dans leur statut, adaptés à leur emploi et au rendez-vous des exigences opérationnelles, tout en continuant à faire rayonner les spécificités de la Légion étrangère au sein de l’armée de Terre, nous allons porter nos efforts sur trois axes majeurs :

D’abord, nous assurer que la Légion étrangère dispose toujours, à cet horizon temporel, d’un système cohérent, juste et humain, autour du statut à titre étranger que chaque légionnaire assume pour l’avoir librement choisi. Le “système Légion”, pensé comme une patrie, s’adaptera, comme cela a toujours été le cas au cours de l’existence de la Légion étrangère, mais nous veillerons sans concession à préserver ce qui fait la cohésion, la force et la réputation de notre institution. Si les moyens d’accomplir la mission changent, les fondamentaux, eux, restent.

→ Ensuite, veiller à ce que chaque légionnaire trouve sa place dans la Légion de 2025, en étant parfaitement formé, portant un grade et des qualifications qui répondent aux besoins en matière d’encadrement et de spécialités des nouveaux systèmes d’armes, quelle que soit la fonction opérationnelle. Ce sont ces légionnaires qui mèneront nos groupes, nos escouades, nos sections, nos pelotons vers les victoires de demain.

→ Enfin, préserver sans relâche notre riche patrimoine et continuer à faire rayonner la Légion étrangère au sein de l’armée de Terre, en affirmant ses spécificités afin qu’elle reste toujours une référence et cette troupe solide sur laquelle la France peut compter en toutes circonstances.

"Après une remontée en puissance réussie, je sais que l’enthousiasme qu’il y a dans nos rangs nous permettra d’être au rendez-vous de cet horizon, afin que la Légion étrangère soit au coeur du projet de l’armée de Terre et y inscrive toute la place des étrangers à son service et au service de la France".

 

 

Infographie Légion étrangère - 01/03/2019

 

Retrouvez l'interview du général Denis Mistral ICI

 

 

Général de brigade Denis Mistral commandant la Légion étrangère

"Vers une Légion 2025"